Hommage à Dimitri Eipides, fondateur du FNC

« À l’aube de notre 50 anniversaire, c’est avec grande tristesse que nous avons appris le décès de Dimitri Eipides à la suite d’une longue maladie. Dimitri a joué un rôle très important dans la découverte de nouveaux talents et de cinéastes émergents qui ont été propulsés sur la scène internationale. Il a participé activement au développement du Festival de Thessalonique, (TIFF), du Festival de Toronto (TIFF), du Festival de Reykjavik (RIFF) après avoir fondé le Festival du nouveau cinéma de Montréal (FNC) en 1971. Nous sommes très fiers et reconnaissants du travail qu’il a effectué durant toute sa carrière et poursuivons aujourd’hui encore notre mission dans cette même philosophie. » - Nicolas Girard Deltruc, Directeur général du FNC, le 6 janvier 2021

Retour sur la carrière de Dimitri Eipides, figure marquante du milieu des festivals internationaux

Né à Athènes, Dimitri Eipides a étudié la littérature à l’Université de San Francisco et le théâtre à l’Académie américaine des arts dramatiques de New York. Il est également diplômé de l’École de cinéma de Londres. À Montréal, il enseigne le cinéma au Collège Loyola (maintenant Concordia) et à l’Université McGill. Il cofonde le Centre du film underground à la fin des années 1960 et contribue à la création de la Coopérative des cinéastes indépendants et du Cinéma Parallèle. Son influence sur le milieu du cinéma au Québec à une époque charnière est évidente.  


Photo Bed-In, Montréal 1969 (de gauche à droite : Claude Chamberlan, Dimitri Eipides, John Lennon, Yoko Ono)

1971-1985 : Fondation et direction du Festival du nouveau cinéma de Montréal (FNC)

En 1971 au Musée des Beaux-Arts de Montréal, Dimitri Eipides lance la première édition du Festival International du Cinéma en 16 mm que l’on connaît aujourd’hui sous le nom du Festival du nouveau cinéma de Montréal (FNC). Il est rapidement rejoint par Claude Chamberlan, les deux passionnés feront grandir ce festival né de la volonté d’offrir un lieu et un espace à des films originaux, indépendants et orphelins de diffusion à Montréal. Eipides en reste 14 ans le directeur. Sa passion et son influence permettent la venue à Montréal de figures marquantes du cinéma international pour prendre part à la grande fête du cinéma qu’est le FNC. Sa carrière se poursuit ensuite à l’international en tant que programmateur et directeur de festival de cinéma.


Photo Montréal 1986 - Dimitri Eipides - Crédit: Tedd Church, Montreal Gazette

1988-2018 : Festival international du film de Toronto (TIFF)

Eipides rejoint l’équipe de programmation du TIFF en tant que programmateur international, enrichissant le festival grâce à sa fine connaissance des cinéastes d’Europe centrale, d’Europe de l’est, d’Asie de l’ouest, d’Asie centrale et de Grèce. Il présente aux cinéphiles canadiens des cinéastes tels que Béla Tarr, Abbas Kiarostami, Mohsen Makhmalbaf, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Michael Haneke, Krzysztof Kieślowski, Theo Angelopoulos et Cristian Mungiu.

Le Ministre iranien de la culture à Téhéran honore Eipides en 1993, pour sa contribution à la reconnaissance et à la promotion du cinéma iranien à l’international.

1992-2016 : Festival international du film de Thessalonique (TIFF)

De retour en Grèce, Eipides crée la section New Horizons du TIFF en 1992 et assure la direction artistique de cette section jusqu’en 2005. Fervent adepte du cinéma documentaire, Eipides crée en 1999 le Festival documentaire de Thessalonique. La même année, il reçoit un prix FIPRESCI pour la qualité de cette programmation documentaire. De 2010 à 2015 Eipides occupe la direction artistique du Festival de film de Thessalonique en plus d’occuper la direction générale du Festival documentaire de Thessalonique jusqu’en 2016. Quelques années durant, il présente aussi un programme documentaire hebdomadaire à la télévision grecque. 

2005- 2010 :  Festival international du film de Reykjavik.

Eipides réalise une incursion nordique du côté de l’Islande. En 2005 il est nommé directeur de la programmation du Festival international de Reykjavik, poste qu'il occupe jusqu’en 2010.

Au cours de sa carrière, Eipides a également siégé sur de nombreux jurys internationaux à Moscou, Séoul, Istanbul, Téhéran, Karlovy Vary, San Sebastian, Vancouver, Trieste, Bilbao et Jérusalem.

-------

La vision et la cinéphilie de Dimitri Eipides manqueront au milieu du cinéma et des festivals. Son travail en matière de découverte et partage du cinéma international se perpétue dans les activités du FNC, honorant ainsi l’héritage de notre fondateur.

x Fermer

Notre Infolettre

Restez connecté

Inscrivez-vous à notre infolettre pour suivre toute notre actualité et ne rien manquer du Festival à l'année longue !

Veuillez renseigner ce champ Prénom invalide
Veuillez renseigner ce champ Nom invalide
Veuillez renseigner ce champ Adresse courriel invalide
Envoyer Vous recevrez un courriel dans quelques minutes afin de confirmer votre inscription à l'infolettre Vous êtes déjà inscrit à notre infolettre

Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité, cliquez ici