Infolettre
 

PRIX ET JURY 2011

 

Téléchargez le catalogue 2011 en pdf


SÉLECTION INTERNATIONALE


Louve d’or présentée par Quebecor

Meilleur long métrage issu de la Sélection internationale (15 000 $ en argent)

VOLCANO de Rúnar Rúnarsson

 

Prix d’interprétation
Meilleure performance d’acteur dans l’ensemble des films de la Sélection internationale
NADEZHDA MARKINA dans ELENA de Andrei Zvyagintsev

 

Prix de l’innovation - Daniel Langlois
Oeuvre de la Sélection internationale qui s'est démarquée par son audace esthétique, son utilisation créative des nouvelles technologies et sa capacité innovante à aborder un sujet sensible.
NUIT #1 de Anne Émond

 

Prix de l’AQCC (Association québécoise des critiques de cinéma)
Meilleur long métrage de la Sélection internationale
VOLCANO de Rúnar Rúnarsson
Mention spéciale: BLUE BIRD de Gust Van Den Berghe

 

 

FOCUS


Grand Prix Focus (long métrage) - Cinémathèque québécoise
Meilleur long métrage issu de la section Focus (1500 $ en argent et 3500 $ en services)


ROMÉO ONZE de Ivan Grbovic

 

 

TEMPS ø


Prix du public Temps ø

NOTRE JOUR VIENDRA de Romain Gavras
Mention spéciale : THE BALLAD OF GENESIS AND LADY JAYE de Marie Losier

 

 

COURTS MÉTRAGES


Loup argenté
Meilleur court métrage de la Sélection internationale


MAGMA de Marianna Mørkøre et Rannvá Káradóttir
Mentions spéciales : LA FLEUR DE L'ÂGE de Pascal Plante et UMSHINI WAM de Harmony Korine

 

Grand Prix Focus (court métrage)
Meilleur court métrage canadien de la section Focus (5000 $ en argent remis par CTV’s Bravo!FACT - Foundation to Assist Canadian Talent)
SUR LA LIGNE, VARIATION N0 2 de Mario Calvé et Anne-Marie Turcotte
Mention spéciale : JUNE de Karim Haroun

 

 

 

FNC LAB


Prix innovation - œuvres interactives/projets Web

Ex-aequo
BLA BLA de Vincent Morisset
et LA ZONE - RETOUR À TCHERNOBYL de Bruno Masi et Guillaume Herbaut

 


JURY

Sélection internationale

  • Mario Saint-Amand

    Mario Saint-Amand débute sa carrière au cinéma en 1989 dans Love-Moi, suivront L’Automne Sauvage et Karmina. À la télé Janette Bertrand le propulse en lui offrant un personnage de schizophrène et quelques années plus tard le consacre en lui écrivant un personnage de sidéen en phase terminale. Il signe un retour important à l'écran dans le film d'André Forcier Coteau Rouge et ne laisse personne indifférent dans son interprétation de l'idole de plus d'une génération Gerry Boulet dans Gerry Toujours Vivant signé de main de maître par Alain Desrochers.

  • Éric Fourlanty

    Journaliste depuis 25 ans et cinéphile depuis le berceau, Éric Fourlanty a dirigé la section cinéma du journal Voir 15 ans et il a été collaborateur pour plusieurs festivals de films, comme membre de jury ou de comité de programmation. Il est également auteur (La mort en friche, Le violon rougeet Histoire de…) et critique pour le site web du magazine 24 images.

  • Bernadette Payeur

    Bernadette Payeur a collaboré à titre de productrice avec Pierre Falardeau, Bernard Émond, Benoit Pilon, Léa Pool, Sébastien Pilote, Michel Langlois, Richard Desjardins, Jean-Claude Coulbois, Serge Giguère et Paul Tana. Il en est résulté entre autre : Le Party – Octobre – La femme de l’hôtel – La neuvaine – L’Erreur boréale – Elvis Gratton – Le Vendeur – La Déroute – Ce qu’il faut pour vivre – La naissance d’une messe – La femme qui boit – Cap Tourmente – 15 février 1839 – Les artisans du cinéma.

  • AQCC

  •     Jérôme Delgado

    Jérôme Delgado est critique d’art et de cinéma et pratique de manière parallèle la traduction. On peut le lire régulièrement dans les pages culturelles du quotidien Le Devoir depuis quatre ans, ainsi que dans le magasine Séquences. En 2010, il a occupé la résidence « réflexion + écriture » du 3e Impérial, centre d’essai en art actuel de Granby. Diplômé en histoire de l’art de l’Université de Montréal, il est membre de l’Association québécoise de critiques de cinéma depuis 2004.

  • Julie Demers

    Bachelière en études cinématographiques de l’Université de Montréal, Julie Demers a réalisé, monté et assuré la direction artistique de plusieurs courts métrages. Elle travaille actuellement au Festival International du Film pour Enfants de Montréal (FIFEM), où elle développe entre autres un programme d’éducation cinématographique destiné aux élèves du primaire. Rédactrice régulière à Séquences depuis près de deux ans, elle approfondit parallèlement sa réflexion sur la représentation du corps féminin.

  • Marie-Claude Mirandette

    Formée en histoire de l'art et en études cinématographiques, Marie-Claude Mirandette a été conservateur des arts graphiques au Musée des beaux-arts de Montréal et commissaire pigiste auprès de diverses institutions muséales. Professeur au collégial depuis 1999, elle collabore depuis 2002 à la revue Ciné-Bulles à titre de rédacteur, puis membre du comité de rédaction. Elle est désormais adjointe à la rédaction de ce trimestriel en plus d’être collaborateur et membre du comité de rédaction de la revue Vie des Arts.

  • Focus

  • Roberto Barrueco

    Roberto Barrueco est directeur et fondateur de Mecal, Festival international de courts-métrages de Barcelone. Historien de l’art et fin connaisseur de la musique électronique, Barrueco a également fondé et organisé la Mostra du cinéma québécois à Barcelone. La création de son réseau Short Film Diffusion Network Mecal l'a mené à travers l'Europe, l'Asie et les Amériques, promouvant les plus récentes productions espagnoles en collaboration avec les principaux organismes de diffusion de films du pays, les communautés autonomes, festivals de films et ambassades d’Espagne.

  • Gerardo Salcero

    Diplômé de l'Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM) en Sciences des communications, Gerardo Salcero est professeur de cinéma en 1983 et travaille au sein de la Dirección de Cinematografía. De 1992 à 2006, il est directeur adjoint de la programmation à la Cineteca Nacional. En 2007, il cofonde la compagnie de distribution de films MVFilms, programme pour le Festival de films d'Acapulco et pour celui de Chihuahua, en plus de détenir le rôle de Jury de présélection au Festival Expresión en Corto, à Guanajuato. Depuis 2010, il est directeur adjoint du Festival de films de Guadalajara.

  • Edouard Waintrop

    Né à Paris ou à peu près, en 1952, Edouard Waintrop est devenu animateur de ciné-club au lycée et en faculté, aficionado de la Cinémathèque française, puis programmateur de salle à Montreuil en banlieue parisienne. Il est entré au quotidien Libération en 1982, y est devenu reporter et critique de cinéma. En 2007, changement d'orientation, il devient directeur du festival international de films de Fribourg en Suisse. Puis en 2011, directeur des cinémas du Grütli à Genève et délégué général de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes.

  • Courts métrages

  • Helen Faradji

    Débarquée à Montréal en 1999, Helen Faradji promène depuis sa passion pour le cinéma en toute liberté. Titulaire d'un doctorat sur le cinéma des frères Coen et de Quentin Tarantino, elle débute comme critique à CISM, puis à l’hebdomadaire ICI, avant de devenir rédactrice en chef de revue24images.com, le webzine hebdomadaire de la revue 24 Images. Elle anime également un blogue sur le cinéma et expérimente les joies de la radio depuis peu aux côtés de George Privet dans l’émission Médium Large sur la Première Chaîne de Radio-Canada.

  • Géraldine Gomez

    Spectatrice et programmatrice curieuses, Géraldine Gomez s’amuse à franchir sans cesse les frontières qui délimitent cinéma, art visuel et nouvelles technologies. Elle est programmatrice depuis 2002 au centre Pompidou. En 2005, elle invente la manifestation Hors Pistes, une manifestation pluridisciplinaire qui s’intéresse aux nouvelles tendances de l’image contemporaine. Hors Pistes organise la rencontre de films et d’événements qui puisent leur matière dans l'art contemporain, le cinéma, l’architecture aussi bien que dans la science, la gastronomie ou le sport.

  • Michal Prochazka

    Michal Procházka est critique de cinéma, programmateur de festival, organisateur et écrivain d'origine tchèque. Son intérêt marqué pour le cinéma d'art et d'essai européen, francophone et coréen l'a conduit à coécrire deux livres sur de grands noms du cinéma moderne international – Béla Tarr (In the eye of Whale) et Aki Kaurismäki (Lights of shadows). Collaborateur des plus importants médias tchèques, il est également en charge du projet de co-production de courts métrages Visegrad Exchange dans le cadre du Festival Anifest. Finalement, Procházka travaille pour MAUR FILM, une compagnie tchèque de production de films d'animation.

  • FNC Lab

  • Mélissa Mongiat

    L'artiste/designer Mélissa Mongiat est co-fondatrice d'un atelier dédié à la recherche de nouvelles façons d’interagir et de raconter des histoires (livingwithourtime.com ). Ses projets se déploient parfois à l’échelle d’une ville, et parfois se glissent dans le creux d’une main. Détentrice d'une maîtrise en Creative Practice for Narrative Environments de Central Saint Martins College of Art and Design (Londres), ses réalisations récentes incluent 21 Balançoires, un jeu musical à échelle urbaine au Quartier des spectacles et Bloc Jam, une projection interactive monumentale pour MUTEK et la Nuit blanche.

  • Jena-Claude Guédon

    Docteur en histoire des sciences, et professeur de littérature comparée, Jean-Claude Guédon a été lié à la Internet Society depuis le début des années 90. Il publie en 1996 La planète cyber. L’Internet et le cyberespace dans la collection « Découvertes » chez Gallimard.   Considéré comme l'un des pionniers de la publication universitaire électronique au Canada,  il est l'un des 16 premiers signataires de l'appel de Budapest en faveur de l'accès libre aux publications savantes. Il est aussi un membre fondateur de l'Association francophone des utilisateurs de logiciels libres (AFUL).

  • Céline Baril

    Cinéaste et documentariste, Céline Baril produit et réalise son premier film en 1989, Barcelone, un film expérimental tourné en super 8.  En 1996, elle tourne L’absent, en partant de plusieurs albums de photos  trouvés aux Puces de Paris. En 2003, elle passe une année entière à l’école secondaire d’un quartier défavorisé de Montréal et en revient avec 538 fois la vie, produit par l’ONF. Suit La théorie du tout en 2009, un documentaire qui navigue entre les gens et les paysages, entre la parole et le territoire.

  • Roman Ikonicoff

    Docteur en philosophie et histoire des sciences et ingénieur, Roman Ikonicoff a été journaliste au magasine Science & Vie dans les années 1990, chef de la rubrique Multimédia. Spécialiste de l’informatique, l’intelligence artificielle, les sciences cognitives, les mathématiques et la physique, il est aujourd’hui journaliste indépendant, collaborateur régulier de Science & Vie et rédacteur en chef de hors série de la revue Ciel & Espace (coll. L’Encyclopédie). Parallèlement, il développe une activité de recherche en histoire et philosophie des sciences, centrée sur les fondements de la théorie de la calculabilité et de l’algorithmique.    

PROGRAMMATION