Nouvelles

LE FESTIVAL DU NOUVEAU CINÉMA CHERCHE DES BÉNÉVOLES!

FNC42_Benevole_image-web

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cinéma, passion et rencontres inédites seront aux rendez-vous du 8 au 19 octobre 2014, dans le cadre de la 43e édition du Festival du nouveau cinéma.

Prenez part à l’aventure en vous joignant à l’équipe des bénévoles! Afin d’en savoir davantage quant aux postes proposés ainsi qu’aux privilèges offerts, nous vous attendons en grand nombre à l’une de nos séances d’informations qui se dérouleront au 3997, boul. St- Laurent.

Séances d’informations :

- 15 septembre, 18:30

- 17 septembre, 18:30

Merci de confirmer votre présence à Catherine Lambert, à l’adresse suivante: benevoles@nouveaucinema.ca

Vous êtes également invités à remplir le formulaire d’inscription-bénévole en ligne.

*Veuillez noter que si vous ne pouvez vous présenter à l’une de ces séances, la soumission du formulaire en ligne sera suffisante.

Pour plus d’informations : benevoles@nouveaucinema.ca

 

Permalink | | Twitter

Nouvelles récentes

DÉVOILEMENT DES PREMIERS TITRES : UNE 43E ÉDITION RICHE DE CINÉMA QUÉBÉCOIS ET CANADIEN

2_09_2014

Je suis à toi

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 43e Festival du nouveau cinéma est heureux de vous annoncer une première vague de titres québécois et canadiens qui composeront sa programmation.

Ainsi, le FNC présentera des films attendus tel:
Félix et Meira, nouveau film de Maxime Giroux (après avoir présenté Jo pour Jonathan en 2010), récit d’une romance improbable entre une femme issue de la communauté juive hassidique et un jeune homme solitaire en deuil de son père absent;
L’Amour au temps de la guerre civile, première fiction de Rodrigue Jean depuis Lost Song, présenté au FNC en 2008;
ou encore le documentaire La face cachée de l’impôt de Harold Crooks (Surviving Progress) qui explore en détail le phénomène de l’investissement « offshore », des paradis fiscaux et de la course à la baisse des impôts corporatifs qui alimente une inégalité des revenus inconnue depuis la grande Dépression.
Le Festival présentera également Gurov et Anna de Rafaël Ouellet (Camion), dans lequel une étudiante incarnée par Sophie Desmarais et son professeur entretiennent une histoire d’amour toxique.

 

Mais la programmation sera aussi jalonnée de nombreuses première mondiales de productions québécoises et canadiennes parmi lesquelles on retrouve:
Le militaire de Noel Mitrani (The Kate Logan Affair, Sur la trace d’Igor Rizzi) mettant en vedette son acteur fétiche Laurent Lucas, dresse un portrait de la solitude et de l’isolement à travers l’histoire d’un ancien combattant souffrant de blessures autant physiques que psychologiques;
Love Project, film chorale de Carole Laure, qui pose un regard sur la génération Y à travers un groupe de jeunes adultes qui montent un projet artistique collectif;
Antoine et Marie, nouveau long métrage de Jimmy Larouche (La Cicatrice) avec Martine Francke et Sébastien Ricard et qui touche un sujet rarement abordé au cinéma : la drogue du viol ;
Nouvelles, Nouvelles, d’Olivier Godin, qui raconte l’histoire d’un policier revenu à la vie qui tente de retrouver la fille disparue d’une directrice de revue à potins. Le film met en vedette une pléiade de comédiens de renom  parmi lesquels on retrouve entre autres: Paul Ahmarani , Rose-Maïté Erkoreka, Étienne Pilon, Luc Proulx, Mani Soleymanlou et Ève Duranceau

 

Notons, en outre, la présence importante de documentaires également présentés en première mondiale dans le cadre du festival :
Ouighours, prisonniers de l’absurde de Patricio Henriquez (Vous n’aimez pas la vérité : 4 jours à Guantanamo, présenté au FNC en 2010) raconte le cauchemar de trois hommes innocents emprisonnés à Guantanamo Bay suite aux attaques terroristes du 11 septembre 2001 ;
Cantouque à Godin, film dans lequel Michel Depatie revisite l’œuvre littéraire de Gérald Godin, figure ayant marqué la mémoire collective du Québec de par ses écrits ancrés dans la langue populaire et son engagement politique au sein du Parti québécois;
Fucké de Simon Gaudreau (King of the l’Est, présenté au FNC en 2010) , où l’on suit le quotidien de sept hommes vivant dans un bloc appartement de l’est de Montréal où la pauvreté révoltante, l’autodestruction et la folie cohabitent avec tendresse et humour ;
Et l’essai documentaire Transatlantique de Félix Dufour-Laperrière qui témoigne du périple intime, subjectif et souvent silencieux de l’équipage d’un cargo.  

Enfin, coproduction Québec/Canada/Belgique, Je suis à toi de David Lambert (Prix du meilleur acteur pour Nahuel Pérez Biscayart au festival de Karlovy Vary) sera présenté en première nord-américaine.

 

Notons également que, comme chaque année, le Festival fait la part belle aux courts métrages québécois et canadiens. Des découvertes à la pelle, mais aussi des films très attendus comme
Sleeping Giant de Andrew Cividino, primé à Locarno,
Plage de sable, le nouveau film de Marie-Ève Juste (Avec Jeff à Moto),
Petit Frère de Rémi Saint-Michel, présenté à Cannes en mai dernier ou encore Cutaway de Kazik Radwanski (Tower)

Sans oublier les prestigieuses coproductions de l’ONF, à commencer par Moi et ma Moulton de l’oscarisée Torill Kove (Le Poète danois) et Le retour des aviateurs de Olga et Priit Parn, immenses cinéastes de l’animnation estonienne.

 

Les grands noms de l’expérimental québécois et canadien ne seront pas en reste avec les nouveaux films d’Alexandre Larose, Pierre Hébert, Bruce LaBruce, Vincent Grenier, Mike Hoolboom ou encore Phillip Hoffman.

 

 

NOUVELLES ÉCRITURES : 8 OEUVRES INTERACTIVES À DÉCOUVRIR DÈS MAINTENANT

28_08_2014

nouvelles_ecritures_infolettre_sans cadre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Festival du nouveau cinéma est heureux de dévoiler les œuvres qui seront en compétition dans la nouvelle section Nouvelles écritures.

Témoignant de l’intérêt grandissant pour les oeuvres interactives présentées au Festival depuis 2011, Nouvelles écritures proposera 8 oeuvres en compétition,  qui sont autant de façons innovantes et singulières de mettre de l’avant du contenu artistique, cinématographique et documentaire. Après Bla Bla, La Zone – Retour à Tchernobyl, Bear 71 et Journal d’une insomnie collective, quelle création gagnera le prix Innovation 2014?

Urbania remettra, pour la première fois cette année, ce prix accompagné d’une bourse de 1 000 $ à la meilleure oeuvre de la section Nouvelles écritures.

Les festivaliers seront invités à découvrir les projets gratuitement, en installation,  sur écrans tactiles ou sur iPads, à la Chaufferie de l’Agora du Coeur des sciences de l’UQAM du mardi 14 au samedi 18 octobre.

 

Les oeuvres en compétition sont:

Catacombes (France) de Victor Serna permet de découvrir un autre visage de la ville de Paris, à trente mètres sous la surface de la terre. En parcourant ce documentaire interactif, le spectateur trace son propre chemin dans l’univers clandestin des catacombes de Paris.

http://www.lescatacombes.com/

DIY Manifesto (France) d’Hélène Bienvenu et Nora Mandray explore le mouvement du Do It Yourself comme une nouvelle manière collaborative de vivre en société et de penser la communauté, entre Détroit et l’Europe. A l’ombre des clichés, DIY Manifesto propose un portrait saisissant de ceux qui bâtissent la société de demain.

http://www.diy-manifesto.com/

Hollow (États-Unis) d’ Elaine McMillion Sheldon se penche sur l’avenir de l’Amérique rurale et de petites villes postindustrielles américaines à travers les yeux et les voix des habitants du département de McDowell (Virginie-Occidentale). Le projet réunit portraits vidéos, visualisation de données, photos, ambiances sonores et contenu généré par la communauté.

http://hollowdocumentary.com/

Je t’attends toujours (France) de Clément Rière poursuit une enquête inachevée en mettant à disposition du public les archives et les documents réunis jusqu’ici : en 1995, Jean-Philippe, un adolescent passionné d’astronomie, disparaît dans le sud-ouest de la France alors qu’il visite l’unique ovniport du monde…

http://jetattendstoujours.com

Just a Reflektor (Québec) de Vincent Morisset met en scène les thèmes de la chanson Reflektor d’Arcade Fire sur deux appareils en simultané : l’ordinateur et le téléphone. Tourné en Haïti, le film retrace le parcours d’une jeune femme qui voyage entre son monde et le notre.

www.justareflektor.com

Strangers, with Patrick Watson (Québec) de Félix&Paul, convie le public, à travers un casque Oculus Rift, à un moment d’intimité avec le célèbre musicien montréalais Patrick Watson, au travail dans son studio montréalais une journée d’hiver.

http://once.felixandpaul.com/

Synaps (Belgique), de Yaël André reprend des images Super 8 des années 40 à nos jours, des archives amateurs n’ayant pas été retenues au montage final de son film « Quand je serai Dictateur ». La réalisatrice propose un labyrinthe visuel dans lequel l’internaute navigue, invité à s’y recomposer des souvenirs personnels en jouant avec ces morceaux de la vie des autres.

http://synaps.arte.tv/

We Were Evergreen – Daughters (France) de Jérôme Blanquet offre une vision à 360° de l’arrière du décor du clip officiel de la chanson “Daughters” du groupe We Were Evergreen. Cette oeuvre révèle la deuxième chorégraphie cachée de ce tournage entièrement réalisé en plan séquence.

http://www.digital-cats.tv/wwe/

 

Le jury est composé de :

Le cinéaste Olivier Asselin a scénarisé et réalisé plusieurs longs métrages dont La liberté d’une statue et Un capitalisme sentimental. Il enseigne l’histoire de l’art et le cinéma à l’Université de Montréal. Il travaille présentement au développement de Necropolis: La Ville des fantômes, une fiction élaborée en réalité augmentée. Producteur transmédia, auteur et réalisateur, Pierre Cattan producteur, auteur et réalisateur, il fonde en 2012 le studio transmedia Small Bang. Ancien membre de la commission nouveaux médias au CNC, il intervient régulièrement lors d’ateliers sur la production de contenus multi-plateforme. Raphaëlle Huysmans travaille chez TOXA. Depuis 2009, elle est productrice pour les projets multiplateformes de l’entreprise, elle supervise la conception, le développement et la production des projets interactifs et télévisuels. Elle a produit, entre autres, l’enquête interactive Disparus, le jeu documentaire Fort McMoney  et la série télé TAMY@.

 

 

 

PERFORMANCE : SUPERPOSITION DE RYOJI IKEDA EN PREMIÈRE NORD-AMERICAINE

28_08_2014


DSC_5811

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 11 octobre prochain à 19 h 30, le Musée d’art contemporain présente en première nord-américaine superposition, une performance du compositeur de musique électronique et artiste visuel japonais Ryoji Ikeda, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, en collaboration avec le Festival du nouveau cinéma de Montréal.

Proposant une expérience sensorielle unique où se combinent sons, images, phénomènes physiques, concepts mathématiques, comportements humains et caractères aléatoires, superposition a été saluée par la critique internationale. Comme l’a écrit Marie Lechner dans Libération : « Mélange de performance sonore et de spectacle vivant, superposition est une expérience totale, autant physique que mentale […] ». . Le directeur du MAC, John Zeppetelli, renchérit et affirme sa « fierté que le Musée d’art contemporain et Montréal soient la porte d’entrée de cette prestigieuse tournée nord-américaine ».

Sur scène, deux performeurs interprètent une partition pour instruments non conventionnels qui génère une série d’images vidéo retranscrites en temps réel sur un ensemble de 21 écrans assemblés avec la plus extrême précision. Tous les éléments scéniques — son, lumières, vidéo — sont orchestrés en une performance audiovisuelle unique et puissante.

 

À la suite de sa présentation à Montréal, superposition poursuivra sa tournée au Metropolitan Museum of Art, New York, au Walker Art Center, Minneapolis, à l’University Musical Society, Ann Arbor et à UCLA, Los Angeles.

 

Les billets sont en vente à la billetterie de la Place des Arts. Les prix se situent entre 24$ et 32$ CAD (frais de services inclus; taxes en sus). 25% d’escompte pour les membres MACarte et
dès le 4 octobre 25% de rabais sur présentation de la passe FNC.

Achat de billets, cliquez ici.