Festival

Le FNC sera à QUÉBEC avec une quinzaine de films du 29 Octobre au 4 Novembre 2010 au Cinéma Cartier !

Le Festival du nouveau cinéma ne se lasse de ravir le public avec la diffusion d’œuvres de qualité et originales qui font honneur au cinéma d’auteur, pour lequel la Louve se passionne !

Il se rendra donc à Québec du 29 octobre au 4 novembre au Cinéma Cartier pour un 2ème Festival du nouveau cinéma.

Une quinzaine de films étrangers et québécois sera présentée. La Louve vous en donne ici un avant-goût.

Films étrangers

Oncle Boonmee celui qui se souvient de ses vies antérieures d’Apitchapong Weerasethakul, Palme d’or de Cannes, certainement la plus atypique.

Dirty Diaries, 12 courts métrages réalisés par Joanna Rytel, Sara Kaaman, Ester Martin Bergsmark, Marit Östberg, Tora Martens, Elin Magnusson, Asa Sandzen, Pella Kagerman, Wolfe Madam, Ingrid Ryberg et Jennifer Rainsford, du porno féministe ? Est-ce Dieu possible ? Il semblerait que oui !

The Trashmaster, de Mathieu Weschler, entre Inspecteur Harry, Taxi Driver et Seven, rien que ça ! Une belle leçon pour les cinéastes à venir…

Et encore… Preludio de Eduardo Lucatero, Music from the big house de Bruce Mc Donald, Élisa K. de Judith Colell et Jordi Cadena, Mutantes : Punk, Porn, Feminism de Virginie Despentes.

Films québécois

Vous n’aimez pas la vérité : 4 jours à Guantanamo, de Patricio Henriquez et Luc Côté, documentaire poignant sur les conditions d’interrogation du jeune canadien Omar Khar par des agents du SCRS à Guantanamo.

Territoires d’Olivier Abbou, un film brut, viscéral, répulsif avec aussi pas mal d’idées pour qui veut réfléchir… Pour les plus courageux au cœur bien accroché !

King of the l’Est, de Simon Gaudreau, portrait saisissant d’un jeune rappeur d’Hochelaga-Maisonneuve comme d’une ville autant que d’une jeunesse à la dérive, laissée à elle-même.

Mais aussi… Falardeau de German Gutierrez et Carmen Garcia, La route des cieux de Jean-Pierre Lefebvre, Sauvage de Guillaume Sylvestre, Le Cœur d’Auschwitz de Carl Leblanc et Neiges et Cendres de Charles-Olivier Michaud.

Bon Festival du nouveau cinéma à Québec !