Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

a touch of sin

Jia Zhangke | 2013 | V.O. mandarin | S.T. français | Chine , Japon | 129min | couleur

Synopsis :

Il y a d’abord Dahai, un mineur qui ne voit plus d’autres solutions face a` la corruption ge´ne´ralise´e que de prendre les armes. Il y a ensuite San’er, un travailleur migrant qui comprend bien vite les bénéfices qu’il peut tirer de son arme. Et puis Xiaoy, hôtesse d’accueil dans un sauna poussée à bout par les agissements de ses clients. Et enfin Xiaohui, tout jeune homme ouvrier tétanisé par ses conditions de travail. Il y aura aussi quatre régions de la Chine et des genres — le western, le film de sabre (le titre fait d’ailleurs un joli clin d’oeil au Touch of Zen de King Hu), le polar, la comédie, le documentaire —, tous visités par le virtuose et surprenant Jia Zhang ke (24 City, Still Life) pourmieux ausculter les terribles cicatrices laissées par le libéralisme galopant sur le visage affaibli et déshumanisé de la Chine contemporaine. Récompensé par un prix du scénario au dernier Festival de Cannes, prenant la violence du monde et ses effets dramatiques sur les citoyens à bras le corps avec une précision et une puissance d’évocation hallucinante, A Touch of Sin progresse dramatiquement vers l’inexorable en prenant à la gorge autant qu’il ébahit. — Helen Faradji