Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

goodbye gauley mountain: an ecosexual love story

Annie Sprinkle, Beth Stephens | 2013 | V.O. anglaise | États-Unis | 70min | couleur

Synopsis :

Elizabeth Stephens est née en 1960 à Montgomery, en Virginie Occidentale, une région marquée par une intense activité minière, depuis qu’en 1742, on y découvrait la présence de charbon. Élevée dans l’idée qu’elle épouserait un jour un mineur et qu’elle perpétuerait ainsi la tradition locale, Stephens choisira plutôt la liberté en s’installant à San Francisco où elle deviendra professeur, artiste et épouse, depuis 12 ans, d’Annie Sprinkle, ex-porn-star iconique aujourd’hui activiste et chercheuse. Toutes deux sont également devenues des figures phares de « l’écosexualité », un mouvement réunissant plus d’un millier de membres à travers le monde, professant une défense de la Terre non comme une mère mais comme une amante, et organisant régulièrement de joyeux mariages symboliques à diverses entités naturelles. Alors que la pratique désastreuse des rasages de montagnes à l’aide d’explosifs pour installer des mines à ciel ouvert détruit le paysage de sa région adorée, dont les majestueuses montagnes Appalaches, et menace sa maison natale, Stephens, accompagnée de Sprinkle, chronique son art et son militantisme dans ce documentaire alerte et sincère, tourné sur plus de trois ans et qui mêle avec humour et aplomb archives, autobiographie et happening artistique. — Helen Faradji