Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

miss violence

Alexandros Avranas | 2013 | V.O. grecque | S.T. anglais | Grèce | 98min | couleur

Synopsis :

Aujourd’hui, Angeliki a 11 ans. Toute la famille s’est réunie pour fêter comme il se doit le joyeux événement. Mais alors que Dance Me to the End of Love de Leonard Cohen résonne et que la bonne humeur devrait régner, l’enfant se dirige vers le balcon du petit appartement familial et saute. Pendant que les services de protection de l’enfance enquêtent sur cet événement horrifique, la famille persiste pourtant à soutenir qu’il s’agit d’un accident. Comment une famille peut-elle survivre au suicide de l’un des siens ? Pourquoi une petite fille de 11 ans décide-t-elle de s’ôter la vie ? Pourquoi sa mère semble emmurée vivante ? Quels terribles secrets sont à l’origine du drame ? Avec une implacabilité glaçante, profitant d’une mise en scène à l’austérité aussi précise que saisissante, le cinéaste grec Alexandros Avranas tire les fils de cette sordide histoire en donnant à son film les airs d’une tragédie moderne. Présenté en compétition officielle au dernier festival de Venise, où il a instantanément reçu l’étiquette de film-choc, Miss Violence évoque à sa façon, cruelle et malaisante, la crise morale et des valeurs, conséquence directe et presque inévitable de la crise économique qui secoue la Grèce aujourd’hui. — Helen Faradji