Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

mambo cool

Chris Gude | 2013 | V.O. espagnole | S.T. anglais | Colombie, États-Unis | 62min | couleur

Synopsis :

Une ville, quelque part en Colombie. Une ville fantôme tellement elle est éteinte, tant ses murmures sont étouffés. On y fait la connaissance de Mascara, tout droit descendu de ses montagnes. On y rencontre une prostituée de 32 ans prétendument vierge, puis un homme qui a pour meilleur ami un gorille. On y croise aussi des trafiquants et beaucoup de poudre blanche, cette poudre qui ponctue la vie de ses habitants presque anonymes et qui ne nous permet d’entrevoir qu’une partie de leur histoire, comme si aucun d’entre eux n’avait d’importance, ni même le pouvoir de changer le cours de sa propre vie. Et puis, il y a le rythme mélancolique du Mambo, comme une bande sonore de cette ville qui ne nous laissera finalement jamais apercevoir son coeur, si elle en a un. Pour son premier film, Chris Gude nous plonge dans des décors sans fioritures, dans des décombres de la rue, dans un club où même la musique et les danseurs n’ont pas d’âme, dans un commerce où les clients offrent des massages aux filles de joie... Encore pire, il nous emmène dans un monde dans lequel on ne devine plus aucun avenir. — Philippine de Tinguy