Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

arwad

Dominique Chila, Samer Najari | 2013 | V.O. française | S.T. anglais | Québec, Canada | 105min | couleur

Synopsis :

Arwad est une petite île à trois kilomètres des côtes syriennes. Ali (Ramzi Choukair) y est né, puis il a immigré à Montréal, il s’y est marié avec Gabrielle (Julie McClemens), ils ont eu deux filles et il est tombé amoureux de Marie (Fanny Mallette). À la mort de sa mère, Ali retourne sur l’île où il a grandi, accompagné de son amante. De cette intrigue linéaire, les cinéastes ont fait un film en trois mouvements, naviguant entre le passé et le présent. Cette déconstruction du récit épouse au plus près la recherche d’identité d’Ali, sa quête de racines et de sens. Lorsqu’on a l’impression que la vie est ailleurs, où la trouve-t-on ? Nulle mention ici des événements actuels — antérieurs à la scénarisation — qui secouent la Syrie : on ne sait pas précisément pourquoi Ali est parti d’Arwad. Qu’importe, on ne quitte jamais les lieux de son enfance sans avoir à réconcilier origines et maturité, passé et présent, espoirs et désenchantements. Un film en demi-teintes et en violences sourdes sur la vie rêvée et la vie réelle, si lointaines et si proches. — Éric Fourlanty