Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

la fin de pinky ( the end of pinky )

Claire Blanchet | 2013 | V.O. anglaise, française | Canada | 8min | couleur

Synopsis :

La fin de Pinky relate l'histoire de trois anges déchus en quête de camaraderie et d'humanité dans l'ombre du quartier des prostituées, au coeur d'un Montréal mythique issu de la pure magie. Survivant d'une enfance peuplée d'épisodes traumatisants, Johnny raconte ses souvenirs avec une bouleversante drôlerie. Ce séduisant escroc est attiré par la beauté fragile qu'il voit en Mia et tous deux ont un faible pour le gentil et malheureux Pinky, meilleur ami et acolyte de Johnny. Mais lorsqu'une des frasques de Pinky entraîne une suite d'événements tragicomiques, Johnny ourdit une revanche avec un détachement apparemment méthodique et dépourvu de morale. Alors que Johnny s'apprête à exécuter sa sombre mission, ses chances de communiquer réellement avec qui que ce soit – y compris Mia, à qui il inspire à la fois crainte et espoir – paraissent bien improbables. Habitée par des marginaux conçus avec un grand raffinement, cette ténébreuse mais non moins fascinante histoire pose un regard sans complaisance sur la fragilité des relations humaines. Cette animation stéréoscopique 3D de dessins au crayon et au pastel réalisés à la main fait apparaître un univers glauque dont les teintes sépia évoquent le whiskey bon marché et les taches de nicotine. La fin de Pinky est une adaptation de la nouvelle originale du même nom que signe l'écrivaine lauréate Heather O'Neill.

Fantasmagories 3D ( 8 films )

En animation ou en prise de vue réelle, alors que la 3D s’essouffle du côté des salles pour des raisons économiques, mais également pour des raisons liées à l’absence d’une réelle créativité, sept raisons d’espérer, sept raisons de réfléchir à l’avènement d’un nouveau langage cinématographique.