Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

je sens le beat qui monte en moi ( beauty and the beat )

Yann Le Quellec | 2012 | V.O. française | S.T. anglais | France, Belgique | 32min | couleur

Synopsis :

Des couleurs pimpantes, une musique entraînante, de l’humour poétique et burlesque, une énergie folle, une frénésie joyeuse contrastant avec des mises en scène calmes et songées… impossible à nier : les deux premiers courts-métrages de Yann Le Quellec ont non seulement l’intelligence d’inventer leur univers, doux et décalé, mais en plus l’insigne audace d’être d’une légèreté et d’une bonne humeur contagieuses. Une jeune guide touristique à la robe rouge pétard et au besoin de danser incontrôlable ? Un chauffeur de van en costume bleu électrique fou de Northern Soul ? Un postier reconverti en meneur de troupe d’hommes-sandwichs ? Le chanteur Christophe en maire de village don quichottesque ? Bernard Hinault qui s’invite le temps d’une séquence surréaliste ? Et pourquoi pas ? Je sens le beat qui monte en moi et Le Quepa Sur La Vilni !, chouchous festivaliers (le premier a été remarqué à Locarno, le deuxième était de la Quinzaine des réalisateurs cette année) enfin réunis ici, sont assurément des escapades barrées dans un monde singulier où même les corps n’ont plus de limites. Tout simplement, parce que, comme le dit un des personnages, « tout est possible, grâce au cinéma ». Et c’est bien cette magie qu’incarnent les films de Yann Le Quellec. — Helen Faradji

JE SENS LE BEAT QUI MONTE EN MOI + LE QUEPA SUR LA VILNI! ( 2 films )